Comment faire un hôtel à insectes

Un hôtel à insectes en forme d'abeille.

La présence d’un hôtel à insectes dans le jardin permet d’attirer de nombreux alliés. Certains viendront vous aider à polliniser vos fruits dans le potager et d’autres protégeront vos plantations contre les nuisibles.

Avant de poursuivre sur ce sujet, j’aimerais simplement préciser qu’avec cet article je participe à un échange d’idées sur le thème de la nature via le blog de Jean-Claude, qui tient « Spot Jardin ».  Cet article est ma modeste contribution à cette opération nature.

Poursuivons maintenant avec nos alliés insectes. Prédateurs et pollinisateurs seront heureux de trouver de quoi loger, à condition que le lieu soit accueillant. Pour qu’ils se plaisent dans leur future maison, assurons-nous que notre jardin soit attrayant :

Certains hôtels à insectes ont des dimensions hors normes.
Un hôtel à insectes aussi haut qu’un homme, dans le jardin de la marpa de Tiffauges. ©Plus z’aine

Une fois fait, nous devons maintenant désormais choisir notre emplacement. L’idéal étant de placer l’hôtel à insectes en plein sud ou sud-est si ce n’est pas possible, à l’abri du vent. De préférence à côté de la zone en friche, et en hauteur pour ne pas que le bois pourrisse et être hors de portée des chats. Pour ma part l’hôtel et la zone sauvage ont été intégrés dans mon plan de jardin, non loin du potager. Une fois tout cela fait, il reste à choisir quels auxiliaires attirer et comment.

Préserver les pollinisateurs au jardin

L’abeille solitaire, maçonne, et guêpes

Bien connues au jardin, on pense souvent à elles en premier lieu quand on parle de préserver la biodiversité.

  • Des bûches percées de trous de 3 à 15 mm de diamètre sur 8 à 10 cm de longueur (ne pas percer jusqu’au fond !).
  • Des briques alvéolées contenant un peu de terre argileuse mélangée ou non à de la paille.
  • On peut lier ensemble des tiges de bambou, canne de Provence ou renouée.

Le bourdon

C’est un excellent pollinisateur, qui travaille quand les températures sont entre 10°C et 35°C.

  • Une planche de bois avec un trou de 10mm de diamètre lui va, sans oublier une petite planchette d’envol.

Attirer les prédateurs d’insectes ravageurs

La coccinelle à différents stades.
La terrible larve de coccinelle, friande de pucerons. ©Pixabay

La coccinelle

Bien connue des jardiniers, sa larve grande consommatrice de pucerons l’est beaucoup moins. Apprenez à la reconnaître !

  • Un simple tas de bûches lui convient.
  • Elle aime aussi les briques ou bûches percées.

La syrphe

C’est à la fois un pollinisateur et un prédateur ! C’est une mouche rayée qui ressemble à une guêpe.

  • Les tiges de sureau, rosier, ronce ou framboisier (toutes les tiges dites à moelle), liées ensemble lui conviennent.

Le perce-oreilles

Il consomme les pucerons et les psylles.

  • Un pot empli d’herbes sèches lui conviendra.

La chrysope

Jolie demoiselle verte, sa larve peut manger jusqu’à 500 pucerons par jour.

  • Une boîte fermée emplie de papier journal froissé, avec des fentes de 5 mm permettant le passage.
  • Elle peut aussi apprécier les tiges de sureau et les bûches percées.

Les carabes

Leurs larves sont de grandes consommatrices de parasites. Ces coléoptères mangent limaces, escargots et vers.

  • Ils se contentent de vieilles souches ou se mettent sous des morceaux de branches.

Petit plus z’aine : On peut également essayer de disposer des morceaux de tuiles ou pierres, d’écorces, des branchages de différentes tailles, de la paille, du papier journal froissé, du bois, des pommes de pins… Tout ce qui est naturel et non traité ! De laisser faire son imagination en fait, et d’observer avec joie et curiosité les insectes variés s’y installer. Ça permettra de favoriser la biodiversité au jardin.

Installer son hôtel à insectes

On peut déposer ces diverses installations dans un seul grand nichoir, c’est généralement ce qui se fait. Il est ainsi facile de faire les différentes chambres de l’hôtel pour attirer les futurs occupants, en oubliant pas de mettre un toit étanche pour protéger le tout. Si on est pas bricoleur on peut en acheter un tout prêt, et il suffit ensuite de l’installer à l’endroit choisit. Mais la classique disposition n’est pas la seule disponible ! La forme la plus connue est celle avec un toit pour donner l’impression d’un hôtel, mais vous pouvez bien entendu en imaginer d’autres. Tant que les conditions sont réunies pour abriter les auxiliaires, la seule limite est celle qu’on s’impose…

Un hôtel à insectes en forme d'abeille.
Les hôtels à insectes peuvent aussi être mignons ! ©Pixabay

Au lieu de tout installer au même endroit on peut très bien déposer ces petits nids à des emplacements stratégiques du jardin. Par exemple en assemblant en fagots plusieurs tiges creuses à l’aide de raphia, que l’on installe à différents endroits pour que les abeilles viennent y pondre. Ou encore en faisant tenir de la paille avec un sac à pommes de terres ou oranges dans un pot en terre cuite retourné, que l’on accrochera directement dans un arbre rempli de pucerons pour y attirer les perce-oreilles. À condition que le pot soit en contact avec une branche ou le tronc, qu’ils puissent y avoir accès. Ou encore en laissant du bois dans un coin du jardin, ce qui sera bienveillant envers les carabes mais également avec bien d’autres insectes ou animaux.

Hôtel à insectes atypique, un amas de pierres et bois suffit à préserver la biodiversité.
Les hôtels à insectes peuvent prendre de nombreuses formes différentes. ©Pixabay

Créer un hôtel à insectes est quelque chose de ludique que l’on peut faire avec les enfants, ils prendront plaisir à le réaliser ! Trouver les différents branchages est amusant et on peut facilement changer les ballades en jeux afin de rassembler le nécessaire. De plus ça fera appel à leurs capacités d’observation. Une excellente idée d’occupation pour les vacances !

En avez-vous déjà fait ? À quoi ressemblent-ils ?

Publicités

8 commentaires sur “Comment faire un hôtel à insectes

  1. Je n’ai pas encore de joli hotel à insectes mais je garde un gros pas de branches près du potager. je pense qu’il jous le rôle d’hôtel même si il est tout moche. Bonne journée.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est très bien, les insectes se fichent de l’aspect ! En plus avec un gros tas de branches c’est bénéfique non seulement aux insectes mais aussi aux petits mammifères, comme les hérissons par exemple. Merci pour votre retour

      J'aime

  2. Bonjour,
    De bonnes recettes pour arriver, entre autres, à tirer partie du bric à brac qu’on a (presque) tous dans un recoin de jardin !
    Un peu d’imagination et de fantaisie là dessus et le tour est joué ! 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s