Sais-tu? [Poème]

Tu pensais en avoir assez vécu
Pour le reste de ta vie
Hélas! Si tu avais su!
C’en était trop pour ton esprit…

Sais-tu que parfois
Lorsque la douleur est trop forte
Plus rien on ne sent ni ne voit
Notre esprit se ferme comme une porte

T’es t-il déjà arrivé
De ne plus te reconnaître?
De pleurer, crier, hurler
Que tu voudrais disparaître?

Et la douleur…si forte
Tes bras se colorent d’un rouge luisant
Tu voudrais être morte
Sur tes mains coule du sang…

Comme un voile sur ton regard
Une douce folie s’empare de toi
Tes yeux deviennent vides, hagards
La douleur apaise enfin ton désarroi

Expier la peine par la souffrance
C’est le seul moyen que tu as trouvé
Pour soulager ton esprit de sa démence
Et te sentir enfin un peu allégée…

Mais sais-tu que le corps, contrairement à l’esprit
Ne peut dépasser certaines limites?
Mais sais-tu qu’ainsi meurtrie
A la mort, la tâche tu facilite?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s